Ajaccio: l’islamophobie ne prend pas de vacances

admin 28 décembre 2015 Commentaires fermés sur Ajaccio: l’islamophobie ne prend pas de vacances
Ajaccio: l’islamophobie ne prend pas de vacances

Vendredi, 600 personnes se sont rassemblées à Ajaccio pour condamner des agressions qui avaient eu lieu la veille contre des sapeurs-pompiers. De ce rassemblement s’est détachée une manifestation clairement islamophobe et plus radicale, aux airs de pogrom, qui a parcouru les quartiers populaires de la ville en scandant des slogans xénophobes et racistes du type “On est chez nous” ou encore “Arabi fora !” (les Arabes dehors !). Elle s’est conclue par l’horrible saccage d’une mosquée, avec plusieurs exemplaires du Coran qui ont failli être brûlés. Samedi le même genre de rassemblement a eu lieu réunissant 300 personnes, lors duquel des vitres et une porte ont été brisées.

L’islamophobie en France a connu un nouvel essor en cette année 2015, d’abord dans la période de “l’après-Charlie” puis suite aux attentats de Paris. Les ministres et la plupart des hauts placés de l’État se font bonne conscience en condamnant cette attaque : c’est oublier d’une part leur passivité, bienveillante de fait, devant les attaques d’autres mosquées après le 7 janvier ou le 13 novembre, dans tout le territoire français [1], ou devant les multiples agressions physiques qu’ont subies les musulman-e-s, les coups, les arrachages de voile. D’autre part c’est oublier que ce sont elleux les principaux-ales fautive-f-s. Quand les Hollande, Valls et d’autres au gouvernement reprennent le programme de l’extrême droite en proposant la déchéance de nationalité pour les binationaux, quand Valls parle de guerre des civilisations [2] ou quand les plus de 2700 perquisitions de l’état d’urgence sont menées principalement dans les quartiers populaires et même dans des mosquées, cela banalise les idées d’extrême droite et prépare le terrain à ce genre de passage à l’acte. Plus largement, l’islamophobie d’État entretenue par les gouvernements successifs, avec entre autres les lois sur le voile de 2004, 2010 ou encore en janvier 2015 la proposition d’interdire le voile à l’université, est le terreau sur lequel ces agressions ont pu germer. Le gouvernement actuel et ceux qui lui ont précédé sont les principaux complices des attaques d’Ajaccio et nous les combattrons comme tels ! Ce climat islamophobe est entretenu par le traitement médiatique des événements : dans le cas de l’agression d’Ajaccio, l’“incident” a été minimisé, les victimes ont été rendues fautives, coupables de leur sort, la parole des agresseurs a été largement relayée [3]. En général, cela fait plusieurs mois que la presse alimente le fantasme du “danger de l’Islamisation” et du “choc des civilisations”, il suffit de voir les unes crades et alarmistes du Point et de L’Express [4]. Dans ce contexte, on déplore mais on ne s’étonne pas que les réactionnaires se sentent légitimes pour répandre leur haine impunément et par la violence.
Nous sommes solidaires de tou-te-s les musulman-e-s en Corse, de tou-te-s les musulman-e-s de France, qui subissent de plein fouet l’islamophobie d’État encore plus spécifiquement en ces temps de réactions. Nous continuerons à nous battre contre l’islamophobie dans les villes et les quartiers dans lesquels nous habitons, dans les facs dans lesquelles nous militons quotidiennement. Qu’elle vienne de proches, de profs, de l’extrême droite et la droite, du gouvernement ou des administrations.

Puisse cette année 2016 être une année de lutte et nous apporter une riposte sociale et antiraciste contre le fléau des idées réactionnaires, contre l’état d’urgence et toutes ses facettes, nous continuerons à faire en sorte que cette lutte avance !

A bas l’islamophobie et le racisme ! A bas l’état d’urgence !

Notes :

[1] Pour cause, un article du Monde du 16 novembre “Plusieurs mosquées vandalisées dans le week-end” (http://www.lemonde.fr/attaques-a-paris/article/2015/11/16/plusieurs-mosquees-vandalisees-durant-leweek-end_4810740_4809495.html) ainsi qu’un article du Figaro du 9 janvier “En 48 heures, les attaques contre les mosquées se sont multipliées” (http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/01/08/0101620150108ARTFIG00116-serie-d-actes-anti-musulmans-au-lendemain-de-l-attentat-contre-charliehebdo.php)

[2] http://www.lemonde.fr/politique/article/2015/06/29/la-guerre-de-civilisation-de-valls-rejouit-ladroite_4663488_823448.html

[3] Pour 20 minutes par exemples les pogroms d’Ajaccio sont des “incidents” (http://www.20minutes.fr/societe/1756211-20151226-ajaccio-nuit-calme-apres-incidents-islamophobesvendredi), alors que France info qui dénonçait samedi matin dans son journal les slogans “clairement xénophobes” du type “les Arabes dehors”, faisait main basse sur le slogan favori du Front National “On est chez nous !” (http://www.franceinfo.fr/actu/faits-divers/article/est-chez-nous-manifestation-et-proposxenophobes-ajaccio-754531). Par ailleurs, ils/elles interviewaient sans critique un manifestant qui expliquait que le fait de casser des fenêtres et des portes n’avaient “rien de scandaleux” et que ce n’était qu’un “avertissement”. Plus largement les médias ont été nombreux à parler “d’expéditions punitives” concernant la destruction de la mosquée, expliquant de fait que c’était bien les musulman-e-s qui étaient fautif-ve-s dans l’agression des sapeurs pompiers (http://www.lejdd.fr/Societe/Ajaccio-sous-tension-apres-uneexpedition-punitive-contre-un-lieu-de-culte-musulman-765739).

[4] On vous laisse taper sur google images…

Solidaires étudiant-e-s, syndicats de luttes Porte-parolat : 06.86.80.24.45 http://www.solidaires-etudiant-e-s.org/ contact@solidaires-etudiant-e-s.org

Comments are closed.