Coupes budgétaires : première attaque contre l’enseignement supérieur

admin 16 juillet 2017 Commentaires fermés sur Coupes budgétaires : première attaque contre l’enseignement supérieur
Coupes budgétaires : première attaque contre l’enseignement supérieur

Il n’a pas fallu deux mois pour que le gouvernement renie une promesse de campagne, celle de la sanctuarisation du budget de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (ESR). En tenant compte du taux d’inflation et de l’augmentation du nombre d’étudiant-e-s, une telle promesse était déjà synonyme d’austérité. Cependant le 12 juillet Gérald Darmanin, Ministre des Comptes Publics, a annoncé pour l’exercice de l’année 2017 une coupe dans le budget de l’ESR de 331 millions d’euros (96 de coupe pour les établissements, 45 pour la vie étudiante et le reste pour des programmes de recherches). Frédérique Vidal, Ministre chargée de l’ESR essaye de nous endormir en affirmant que les coupes ne concerneront pas des programmes déjà engagés. En effet une partie des coupes correspondent à des réserves servant à répondre à des besoins imprévus (comme par exemple des travaux d’urgences).

De plus ces coupes risquent de n’être que les premières. À l’automne prochain sera examiné le budget 2018. Les coupes budgétaires y seront probablement plus sévères. Elles annoncent des difficultés accrues pour les établissements et notamment les Universités qui connaissent déjà de grands problèmes financiers. Cela se traduira par des « gels » des postes, la fermeture de filières, des limitations de capacités et une dégradation des conditions de cours, alors même que le nombre d’étudiant-e-s augmentera. Nous revendiquons au contraire une augmentation des moyens pour l’université, l’ouverture de nouveaux postes, la création de nouveaux établissements, l’embauche de nouveaux personnel-le-s. Pour ces raisons nous nous opposons aux coupes et nous appelons les étudiant-e-s à se mobiliser.

 

Comments are closed.