Gratification des étudiant-e-s en travail social

admin 7 mars 2014 Commentaires fermés sur Gratification des étudiant-e-s en travail social

SUITE AUX ANNONCES DU GOUVERNEMENT SUR LA GRATIFICATION DES ÉTUDIANT-ES EN TRAVAIL SOCIAL.

 

Depuis la loi Fioraso de juillet 2013, toutes les institutions sont dans l’obligation de gratifier les stagiaires. Suite à cette loi, un nombre important d’étudiant-e-s en travail social se sont retrouvé-e-s sans stage, puisque peu d’institutions avaient les moyens de financer cette gratification (de 436 euros).

Le SITF – Syndicat Interprofessionnel des Travailleur-euse-s en Formation à Askoria Rennes – approuvait cette réforme, puisque depuis sa création il revendique la gratification de toutes et tous les stagiaires. Cependant les étudiant-e-s tout comme le syndicat ont émis des réserves sur la gratification si elle n’était pas accompagnée d’aides financières aux petites structures, afin de financer ce nouveau coût. En effet, nos formations ne peuvent se réaliser sans les stages, vecteurs de la professionnalisation des travailleurs sociaux.

À Rennes comme ailleurs, les étudiant-es se sont mobilisé-e-s pour que l’État finance en partie la gratification des travailleur-euse-s sociaux-ales, pour que cette avancée sociale ne vienne pas signer l’arrêt de mort de nos formations en alternance. En novembre, une première Coordination Nationale des étudiant-es en Travail Social a eu lieu à Rennes, pour que les étudiant-es des différentes écoles mobilisées coordonnent leurs revendications et leurs actions. Cette coordination a élu des représentant-e-s qui ont porté notre voix au ministère. En parallèle, les étudiant-e-s ont mis en place des manifestations et des actions afin de faire entendre leurs craintes et leurs revendications.
La lutte et les revendications étudiantes ont fini par aboutir, puisque l’État a annoncé qu’il débloquerait 5,3 millions d’euros en septembre 2014, pour les structures ne pouvant assumer la gratification des stagiaires. Cependant, cela ne semble pas suffisant avec les réalités du nombre de départs en stages, d’autant que dorénavant les étudiant-e-s en formation de niveau IV et V (AMP et TISF notamment) deviennent, enfin, gratifiables.

Cette mobilisation ne peut être récupérée : elle a pu avoir lieu grâce aux étudiant-e-s en travail social, et non à une quelconque organisation syndicale ou politique (l’UNEF notamment, qui n’est pas présente dans les Centres de Formation en Travail Social), puisqu’ils ont su s’organiser et défendre leurs intérêts. Cette victoire est porteuse d’espoir, puisqu’elle vient témoigner de la force des mouvements collectifs et des capacités d’auto-organisation des étudiant-e-s.

Néanmoins les combats restent nombreux, les étudiant-e-s du SITF et de Solidaires étudiant-e-s présent-e-s dans les sites de formation en travail social sont témoins de l’augmentation des disparités entre les statuts des différents travailleur-euse-s en formation : pour exemple, la gratification ne s’applique pas aux étudiant-e-s ayant le statut de demandeur-euse d’emploi, ce qui les favorisent dans leurs recherches de stages. C’est pourquoi nous continuons à revendiquer la gratification de tous et toutes les travailleur-euse-s en formation dans le social et le médico-social.

Aussi nos diplômes ne sont pas encore hors de danger. En effet, au-delà des inégalités de statuts, le contenu de la formation, les diplômes et les épreuves divergent de plus en plus d’un centre de formation à l’autre, en lien notamment avec le transfert de gestion des formations de l’État aux Régions. Nous craignons qu’à terme s’installe une compétitivité entre les différentes écoles qui créera des écoles reconnues et d’autres moins, avec certainement des conséquences à l’embauche !

Le combat ne fait donc que commencer, nous appelons les étudiant-e-s en travail social à solidifier les rencontres faites dans le cadre de cette mobilisation pour rester en contact et continuer à lutter nationalement pour que nos formations soient en accord avec nos valeurs du travail social !

Le Syndicat Interprofessionnel des Travailleur-euse-s en Formation,

membre de Solidaires Étudiant-e-s.

Le communiqué en version PDF :  Communiqué SITF – Solidaires étudiant-e-s Gratification des étudiant-e-s en travail social

Comments are closed.