Contre la répression syndicale : pour la réintégration de Yann et l’arrêt des poursuites contre les syndicalistes.

admin 27 janvier 2015 Commentaires fermés sur Contre la répression syndicale : pour la réintégration de Yann et l’arrêt des poursuites contre les syndicalistes.

Amnistie-syndicaliste

Communiqué de Solidaires Étudiant-e-s Paris X

Nous avons appris que notre camarade Yann Le Merrer, secrétaire départemental adjoint de SUD PTT, a été révoqué il y a une semaine. Les faits qu’on lui reproche sont d’avoir effectué des prises de paroles dans des bureaux de postes lors du plus long conflit qu’a connu la Poste, que ce soit dans le 92 ou ailleurs : une grève de 173 jours.

C’est une première depuis 64 ans. Ce non-respect de la liberté d’expression syndicale par la direction de la Poste remet en cause le respect des droits syndicaux. La direction de la Poste tente de faire taire depuis des années les salarié.e.s qui refusent de voir leurs conditions de travail être dégradées et leurs collègues se faire injustement licencié.e.s.

Que ce soit en tant qu’étudiant-e, salarié-e, postier-ère ou chômeur-se, nous subissons tous les jours lors de notre activité militante la répression syndicale.

 

De même, deux syndicalistes étudiant.e.s de Lyon II de Solidaires Etudiant.e.s, ont été poursuivi en conseil disciplinaire par la présidence de l’Université après avoir voulu bloquer le déroulement de son Conseil d’Administration qui se préparait à voter un budget d’austérité, signifiant une dégradation des conditions d’études des étudiant-e-s.Ils/elles ont été sanctionné.e.s et exclu.e.s 18 mois de l’Université, dont 6 mois applicables. Le Président de l’Université, non content du résultat, fait appel, et demande… 5 ans d’exclusion !

 

Nous réaffirmons notre solidarité envers l’ensemble de ceux et celles réprimé.e.s à cause de leur action syndicale, et soutenons Yann !

 

Nous exigeons la réintégration de Yann à la Poste et l’arrêt des poursuites administratives et judiciaires contre tout-e syndicaliste, salarié-e ou étudiant-e ayant défendu leurs droits.

 

Nous appelons l’ensemble des organisations syndicales et politiques à se joindre au mouvement de solidarité contre la répression et la criminalisation du mouvement syndical. 

Comments are closed.