Faits de violence à l’Université du Mirail – Interdiction de la tenue d’une Assemblée Générale Féministe

admin 3 février 2015 Commentaires fermés sur Faits de violence à l’Université du Mirail – Interdiction de la tenue d’une Assemblée Générale Féministe
Faits de violence à l’Université du Mirail – Interdiction de la tenue d’une Assemblée Générale Féministe
    Communiqué à l’attention du personnel et des étudiant-e-s des universités de Toulouse

Le Mardi 27/01/2015, était organisée une Assemblée Générale Féministe à l’Université de Toulouse le Mirail, à 12h30 en Amphi 8, par le Collectif Féministe du Mirail.

En arrivant sur les lieux, nous avons découvert à notre grande surprise que quatre agents de sécurité étaient postés devant la porte de l’Amphi 8, ont empêché les étudiant-e-s de rentrer, et ont fermé la porte à clé. Les étudiant-e-s se sont dirigé-e-s vers l’Amphi 9 qui était alors ouvert, et se sont installé-e-s. Trois agents de sécurité sont entrés dans l’Amphi 9 et ont fermé la porte à clé depuis l’intérieur de la salle, en poussant violemment la porte contre une étudiante, et en cassant la poignée de la porte (dégradation des matériels). Les étudiant-e-s bloqué-e-s à l’intérieur n’ont pu sortir de la salle que par les portes latérales de l’amphithéâtre. Par la suite, les agents de sécurité ont proféré des insultes sexistes et homophobes à l’égard de plusieurs étudiantes.

Considérant que l’Université doit être un lieu ouvert à tou-te-s, libre d’accès et d’expression, nous dénonçons ces violences physiques et morales. Alors même que l’Université du Mirail accueille par exemple en son sein un laboratoire de recherche dont un de ses axes (SAGESSE au CERTOP) est spécialisé sur les questions de genre et d’égalité femmes-hommes, il est inacceptable que l’Université cautionne et reproduise les rapports de domination sur les étudiants et les étudiantes, et sur des personnels de l’Université qui étaient présent-e-s.


Alors qu’aucune explication ne nous a été donnée, rien ne peut justifier l’entrave à la liberté d’expression et de se regrouper.
Rien ne peut justifier l’entrave à la tenue d’une réunion féministe.


Le Collectif Féministe du Mirail

Comments are closed.