Nanterre : Après 13 jours de conflit, l’université nous menace toujours d’expulsion

admin 23 juillet 2016 Commentaires fermés sur Nanterre : Après 13 jours de conflit, l’université nous menace toujours d’expulsion
Nanterre : Après 13 jours de conflit,  l’université nous menace toujours d’expulsion

Après 13 jours de conflit,

l’université nous menace toujours d’expulsion

Depuis le 1er juillet, Solidaires Étudiant-e-s Nanterre utilise son propre local considéré comme… fermé ! Il s’agit d’une politique délibérée de la direction de l’université.

Pourquoi a-t-on besoin d’un local accessible ?

Nous sommes un syndicat et nous avons pour objectif d’aider tous les étudiants dans tous les problèmes d’inscription, de logement, de bourse, de papier,… Cela nécessite de recevoir les étudiants dans un local accessible.

D’autant plus qu’avec les coupes budgétaires ces problèmes vont augmenter. La Fac supprime 5 000 heures de cours en plus à la rentré 2016, alors même que plus de 2 000 heures de cours d’anglais ne sont pas assurées actuellement. La direction de l’université applique donc les réformes de privatisation (LRU, loi Fioraso) à la lettre, ce qui exige d’empêcher toute contestation.

En effet, utilisant le prétexte qui nous avons refusé de déménager dans le grenier de la Maison des Étudiants, la direction de la fac nous a menacé, nous et l’Unef, de nous expulser de notre local et de nous retirer tous nos panneaux d’affichage, si nous n’acceptions pas sa « proposition ». Nous menacer de la perte de notre local revient à menacer notre activité syndicale. Ce serait une perte pour tous les étudiants.

Depuis cette décision, nous ne sommes plus sûrs d’accéder à notre local, qui contient l’ensemble de notre matériel (dossier d’étudiants, tracts, livres de notre bibliothèque…). Nous craignons que tout notre matériel finisse dans une obscure benne à ordure.

Plus de 370 signatures de soutien !

Depuis le 1er juillet, notre local est considéré par la fac comme « fermé », mais la lutte est en cours. Ces 13 derniers jours, nous avons obtenu plus de 370 signatures de soutien !

Sur internet, ce sont plus de 130 signatures qui ont été récoltées : Parmi les commentaires on peut lire « Il est normal que les mouvements étudiants aient un lieu », « Pour la pluralité d’idées à l’université », ou bien encore « Liberté syndicale à Paris X ! ».

A la fac, lors des chaînes d’inscription, ce sont plus de 240 bacheliers venants s’inscrire à l’université, mais aussi leurs parents, les étudiants venant se réinscrire, les agents administratifs, les personnels de la Bibliothèque Universitaire, les enseignants, les chargés de TD, les organisations syndicales de travailleurs de la fac qui ont signé la pétition !

Une indignation largement partagée

Petit florilège : Une chargée de TD nous a dit « Ca ne me surprend pas, nous aussi la fac nous traite comme de la m… ». Un papa accompagnant son fils remarquait : « J’ai bossé dans plusieurs entreprises privées, à chaque fois le patron faisait la guerre aux syndicats. Je ne pensais pas retrouver de telles pratiques dans les services publics. » Les bacheliers nous ont aussi signifié leur incompréhension par rapport à cette politique anti-syndicale.

Aujourd’hui, si nous pouvons encore entrer dans la salle 105 de la Maison des Étudiants, si la direction de l’université ne nous a pas purement et simplement virés, c’est grâce à la mobilisation en cours, c’est grâce à votre soutien.

Solidaires Etudiant-e-s Nanterre doit retrouver le plein usage de son local ! Poursuivons et amplifions le combat :

Signez et faites signer la pétition sur :  http://cpc.cx/gyC

Comment en sommes-nous arrivés là ? Rappel des faits.

Les prémisses :

12 mai : La Commission d’Attribution des Locaux Associatifs de la Maison des Étudiants (CALAME) se tient. Décision : passer les syndicats étudiants, du 1er… au grenier. La Vice Présidente étudiante (Unef) s’y oppose.

26 mai : On apprend que nous devons déménager.

23 juin : Rdv avec le Vice Président et le directeur de cabinet du Président : ou nous acceptons de déménager, ou on nous expulse de notre local, et nous perdons tous nos panneaux d’affichage ! Nous devons faire nos bagages avant le jeudi 30 juin.

Solidaires Étudiant-e-s expulsable :

1 juillet : 8h30. Alors que nous nous trouvons dans notre local, l’appariteur vient nous informer que celui-ci est « fermé ». Nous envoyons une délégation auprès de la direction de la Maison des Étudiants. On obtient un sursis : Le déménagement aura lieu mercredi 6 juillet (jour du début des inscriptions), on a donc jusqu’au 5 pour faire nos cartons.

4 juillet (matin) : Nouvelle entrevue avec le Vice Président, il reste campé sur ses positions.

4 juillet (aprem’) : Conseil de la Formation et de la Vie Universitaire (CFVU) dans lequel nous sommes élus grâce au vote des étudiants. Nous bataillons pour que la question de notre expulsion soit mis à l’ordre du jour. Le Vice Président fait voter la motion suivante :

« La CFVU invite chacune des associations à se conformer à la proposition d’attribution des locaux faite par la CALAME du 12 mai dans l’intérêt général et à permettre leur déménagement dans les délais impartis, afin de ne perturber ni le déménagement de l’ensemble des associations, ni l’emménagement des nouvelles associations, ni l’activité du SGACAC. »

« Invitation »… « proposition »… qu’on ne peut pas refuser. Les élus étudiants votent contre ce texte, construits sur mesure contre nous.

6 juillet : L’ultimatum donné par la direction de la fac est dépassé, et nous sommes toujours dans nos locaux !

11 juillet : Conseil d’Administration, dans lequel nous sommes élus grâce au vote des étudiants. Le président de l’université refuse la modification d’ordre du jour. La question du local passe à 19h, dans les « questions diverses ». Quel mépris !

13 juillet : Solidaires Étudiant-e-s Nanterre est toujours dans la 105. La lutte continue !

 

Facebook : Solidaires Etudiant-es Paris X – Nanterre
Nanterre@solidaires-etudiant-e-s.org
Local : Maison des étudiants, salle 105

Comments are closed.